• Accueil
  • Les fuites urinaires chez les sportifs

Les fuites urinaires chez les sportifs

Bien que le sport soit efficace pour lutter contre certaines maladies, il peut être nocif lorsqu’il est pratiqué à trop grande intensité. En effet, certains sports peuvent entraîner des problèmes d’incontinence urinaire d’effort.
Partager :

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire d’effort ?

L’incontinence urinaire à l’effort est une pathologie qui entraîne des fuites urinaires lorsque vous riez, vous toussez, vous portez une charge lourde ou durant une activité sportive. Certains facteurs spécifiques lors d’une pratique sportive entrent en jeu : l’intensité, le type de pratique ainsi que les troubles du comportement alimentaire. L’incontinence urinaire est un problème que l’on retrouve principalement chez la femme. L’incontinence urinaire peut aussi apparaître après le traitement d’un cancer de la vessie par exemple. 

Les activités physiques à fort impact

Les sports les plus “à risque” sont ceux qui sollicitent la sangle abdominale car ils augmentent la pression sur le périnée. C’est le cas notamment d’une activité physique tel que le trampoline, la gymnastique, le volley-ball ou des sauts… Cette hyperpression intra-abdominale influe à terme sur la statique pelvienne et finit par produire un déséquilibre entre la sangle abdominale trop “puissante” et le plancher périnéal insuffisamment musclé.

Une étude danoise qui porte sur 291 athlètes de haut niveau de 14 à 51 ans montre que les disciplines les plus exposées sont la gymnastique (56 %), le ballet (43 %), l’aérobic (40 %), le volley-ball (30 %), l’athlétisme (25 %), le handball (21 %) ou le basket-ball (17 %) surtout en compétition. *

Les activités physiques à moyen et bas impact

Les activités pysiques à risque moyen sont principalement : le tennis, la course et le fitness. Quant à celles à risque faible, on peut trouver : la marche, la natation, le golf, les pilates, le vélo… Le périnée des femmes est moins stimulé donc moins affaibli. 

Comment limiter ces fuites urinaires à l’effort ?

Il est important de renforcer les abdominaux et les muscles du plancher pelvien grâce à une rééducation périnéale qui peut se faire chez une sage-femme ou un kiné mais aussi chez soi avec des outils simples ou connectés/technologiques. Il s’agit du traitement préconisé et le point de départ pour une bonne prise en charge. 

Les exercices du périnée

La rééducation du périnée passe par différents exercices à faire chez soi ou un professionnel de santé :

Les exercices Kegel : ils se basent sur une prise de conscience des muscles du périnée. Ils ciblent la contraction et le relâchement en vue de renforcer et de rendre plus tonique le plancher périnéal.

Les cônes vaginaux : tout comme les exercices Kegel, ils impliquent une contraction volontaire du périnée tout en restant en position debout. 

Le biofeedback : méthode à effectuer avec une sonde vaginale associée à un signal de rétrocontrôle sonore ou visuel. L’objectif est de matérialiser le relâchement ou la contraction du périnée pour améliorer la prise de conscience progressive et objective de fonctions physiologiques jusqu’alors inconscientes.

Une bonne hygiène de vie

Une bonne hygiène de vie passe par une bonne alimentation à base de fruits et légumes tout en limitant les produits trop gras et trop sucrés. Le tabac a aussi un impact négatif car il favorise la toux et diminue la qualité des tissus musculaires. 

Vsculpt : la solution 3-en-1

vSculpt, solution de réjuvénation intime permet de tonifier, raffermir et restaurer les tissus vaginaux et le plancher pelvien. 3 séances par semaine de 12 minutes sont nécessaires pour voir des résultats visibles. 

vSculpt agit efficacement grâce à la combinaison unique de 3 modalités: la chaleur douce, la photobiomodulation et les vibrations thérapeutiques. 

L’intervention chirurgicale

Si les problèmes d’incontinence pendant l’effort ne s’améliorent pas, la solution de derniers recours s’avère être l’intervention chirurgicale. Ce traitement est le plus souvent réalisé suite à l’échec d’une rééducation du périnée.

Conclusion : L’incontinence urinaire chez les sportifs survient régulièrement chez les sportifs de haut niveau. Certaines pratiques sportives ont plus d’impacts négatifs que d’autres telles que le trampoline ou la gymnastique.  

Plusieurs solutions existent pour pallier ce problème. Nos conseils sont : pratiquer des exercices du périnée, avoir une bonne hygiène de vie, utiliser Vsculpt ou le cas échéant l’intervention chirurgicale.

 *Thyssens HH, Clevin L, Olesen S, Lose F. Urinary incontinence in elite female athletes and dancers. Int Urogynecol J Pelvic Floor Dysfunct, 2002.

vSculpt
Pack Intime vSculpt
315,00 € T.T.C
Bienfaits
  • Tonifie, raffermit et restaure les tissus vaginaux et les muscles du plancher pelvien
  • Combinaison unique de chaleur douce, photobiomodulation et vibrations thérapeutiques
Ajouter au panier
vSculpt
Gel Photonique vSculpt
14,00 € T.T.C
Bienfaits
  • Potentialise les résultats de l'appareil vSculpt
  • Améliore le transfert d'énergie photonique dans les tissus.
  • Lutte contre la sècheresse vaginale. 
Ajouter au panier